09:00 17:30 PASSÉ

Excellence de la recherche européenne - impact et valeur pour la société

Conseil Compétitivité (COMPET)

#eu2017ee

L'objectif de la conférence est de montrer aux décideurs politiques que l'excellence de la recherche est nécessaire pour faire face aux défis de l'Europe et améliorer sa compétitivité.

L'agenda de la conférence (PDF, 410 KB) (en anglais) est disponible ci-dessous.

La conférence arrive à point nommé, car la recherche est aujourd'hui menacée dans toute l'Europe. Le public s'attend à ce que la science puisse résoudre les problèmes de société. Et pourtant, parallèlement, l'engagement politique pour le financement de la recherche diminue. Certains s'attendent à recevoir des bénéfices économiques directs de la recherche; mais il est également indispensable de montrer les bénéfices économiques indirects et les bénéfices sociaux des investissements publics.

Des découvertes scientifiques et technologiques imprévisibles, sur lesquelles reposent les nouvelles industries, les nouveaux marchés et le renouveau social, ont de véritables effets de transformation. La conférence montrera la valeur de la recherche, défendra les investissements dans la recherche et l'innovation, et cherchera à consolider l'engagement politique pour des investissements publics ambitieux et à long terme dans la recherche et l'innovation européennes. Elle encouragera une perspective qui à long terme plutôt qu'à court terme.

La conférence réunit des scientifiques de stature internationale et des décideurs politiques de nombreux pays européens, ainsi que des représentants du monde académique, des entreprises et de la société civile. Elle encouragera la tenue d'un débat ouvert sur l'excellence de la recherche et la manière dont celle-ci génère une plus-value sociale et économique; le débat portera également sur la manière d'envisager le cadre post-2020.

La conférence, par le partage des connaissances, des meilleures pratiques et des expériences, enverra un message fort et positif au public au-delà de la salle de conférence. La conférence cherchera à avoir une influence sur le débat sur les politiques européennes de recherche pour la création du prochain programme-cadre. Les conclusions de la conférence de la présidence estonienne seront regroupées dans une déclaration finale, l'Appel à l'action de Tallinn.

L'événement sera retransmis en direct. Les vidéos sont disponibles sur notre page «Vidéos». Les photos de l'événement sont disponibles sur notre page «Photos» et sur notre compte Flickr.

Plusieurs événements autour de la conférence auront lieu à Tallinn la veille et après l'événement principal.

11 octobre

  • 13h00-17h00 CER: Renforcer la base scientifique de l'Europe

La mission du Conseil européen de la recherche (CER) est d'améliorer le niveau, le dynamisme et la créativité de toute la recherche européenne en finançant de manière compétitive les recherches de pointe et innovantes dans tous les secteurs des sciences dures et humaines. Cet événement fournira un aperçu du rôle du CER dans le soutien aux communautés européennes de recherche en complément des politiques nationales sur la recherche.

Programme (en anglais) (PDF, 389 Ko)

  • 14h30-17h00 Café nature

Organisé par Nature Research, cet événement est une table ronde intensive sur le rôle de la communication scientifique pour améliorer l'impact scientifique de la recherche. Inscriptions sur le site dédié (en anglais).

13 octobre

  • 08h45-16h00 Par-delà les frontières: nouvelles approches des politiques scientifiques en Europe (conférence SAPEA)

Le réseau SAPEA (Science Advice for Policy by European Academies) réunit les connaissances et l'expertise du personnel de plus de 100 académies, institutions jeunes et sociétés de savoir dans plus de 40 pays en Europe. SAPEA fait partie du mécanisme de conseil scientifique (SAM), qui fournit des avis indépendants, interdisciplinaires et fondés sur les preuves sur les questions de politique de la Commission européenne. La conférence SAPEA sera une approche nouvelle des évolutions des politiques scientifiques. Des intervenants de SAPEA, de la Commission européenne, du secteur privé, des médias et des organisations citoyennes se réuniront pour partager les meilleures pratiques avec un vaste public et préparer l'avenir.

  • 9h00-12h30 Atelier DANDELION sur l'impact des sciences sociales

L'atelier réunira des parties prenantes des recherches en sciences sociales, des décideurs politiques et des représentants de la société civile pour échanger et générer un mouvement positif pour les projets européens de recherche sur des sociétés ouvertes à tous, innovantes et réfléchies. DANDELION est un projet qui soutient le partage de résultats des recherches en sciences humaines et en socio-économie concernant les évolutions de la société; son objectif est d'améliorer la valeur et l'impact de celles-ci pour les politiques, la société civile et le marché.

Programme (en anglais) (PDF, 626 Ko)

Agenda

20h00-23h00

Dîner-conférence

Salle de concert d'Estonia

Modéré par M. Brian Cox, University of Manchester

9h00-9h30

Enregistrement

9h30-10h00

Mot de bienvenue et d'inauguration

  • Mme Mailis Reps, ministre estonienne de l'éducation et de la recherche
  • Message vidéo de M. Carlos Moedas, Commissaire européen

10h00-10h30

Discours liminaire

M. Mark Ferguson, membre du groupe de haut niveau sur la maximisation de l'impact des programmes européens de recherche et d'innovation

10h30

Pause café

Session plénière I: S'attendre à l'inattendu: la recherche de pointe met l'avenir à notre portée

L'objectif de cette session est de montrer pourquoi l'Europe doit investir dans la recherche visionnaire, interdisciplinaire et ascendante. La recherche de pointe est encore souvent perçue comme une «science dure» ou une «science pour l'amour de la science». Malgré les bénéfices qui peuvent en être retirées, c'est une recherche qui implique des coûts importants et risque d'échouer. Les systèmes de R&D contemporains ne sont pas propices à la recherche de pointe. Les scientifiques sont de plus en plus poussés à montrer que leur recherche a un impact et est couronnée de succès. Il faut de nouveaux arguments pour convaincre le public et les décideurs que l'investissement dans la recherche de pointe finit par payer, même si les résultats sont imprévisibles.

Le resserrement des objectifs, des opportunités et des stratégies, couplé à l'obsession de la mesure de l'impact des sciences reflète une érosion de la confiance. Cela risque de réduire l'efficacité des découvertes scientifiques; le choix des sujets de recherche, par exemple, devient de plus en plus conservateur. Dans un monde en rapide évolution, nous devons prendre plus de risques et être plus flexibles, pour être aptes à faire face aux défis inattendus qui peuvent surgir. Cela nécessite des systèmes de R&D capables de créer des connaissances que nous ne pouvons peut-être pas encore imaginer. La recherche de pointe, par son ouverture et sa curiosité, peut créer une véritable innovation disruptive, fondée sur des nouvelles idées radicales. Dans le contexte des débats à venir sur le prochain cadre financier pluriannuel et les prochains programmes, il est nécessaire d'inclure les activités ascendantes à haut risque.

11h00-11h15

Présentation

Mme Valeria Nicolosi, professeur en nanomatériaux et microscopie avancée, Trinity College, Dublin

11h15-12h15

Panel de discussion

  • M. Jaak Aaviksoo, Recteur de l'Université technologique de Tallinn, ancien ministre de l'éducation et de la recherche
  • Mme Birgitte Nauntofte, PDG, Fondation Novo Nordisk

  • Mme Valeria Nicolosi, Professeure en nanomatériaux et microscopie avancée, Trinity College Dublin
  • M. Pim Tuyls, PDG, Intrinsic ID

12h15

Déjeuner

Session plénière II: De l'impact à la valeur de la recherche: justifier les investissements dans la recherche

La recherche et l'innovation sont au cœur de la stratégie économique des pays développés et contribuent grandement à la société et à la culture. Pourtant., la recherche d'investissements publics dans la recherche est une constante compétition. De récentes études ont montré que l'investissement dans la recherche et l'innovation a un rendement très élevé; mais cela n'a pas convaincu les politiciens et le public sceptiques que la recherche est un placement sûr. La deuxième session plénière réunit des personnes importantes pour discuter de la valeur de la recherche, fournir de solides arguments en faveur des investissements dans la recherche et l'innovation, résoudre les problèmes des approches d'évaluation, et chercher à intégrer dans les modèles économiques l'impact des investissements à long terme dans la recherche.

13h30-14h45

Panel de discussion

Intervenants:

  • M. Jean-Pierre Bourguignon,  Président, Conseil européen de la recherche (CER)
  • M. Ola Erstad, directeur du Comité de conseil scientifique Science Europe (SAC)
  • M. Luc Soete, Université de Maastricht
  • M. Günter Stock, président du conseil SAPEA (Conseil scientifique des académies européennes pour les politiques), président d'ALLEA (Académies de toute l'Europe)
  • M. Vladimir Šucha, directeur général, Centre commun de recherche (JRC)

14h45

Pause café

15h15

Session plénière III: Forme et fonction: conception des politiques européennes de recherche et d'innovation pour une compétitivité mondiale

Dans le cadre de la préparation du prochain programme-cadre européen et d'autres programmes, la conférence encouragera les discussions autour de la conception d'un système de recherch et d'innovation capable de tirer pleinement parti du potentiel de la recherche, de faire progresser l'idée d'une société fondée sur la science et de développer une Europe plus compétitive après 2020. L'Europe considère qu'une science ouverte et innovante est le modus operandi de l'avenir.

Plusieurs questions se posent cependant. Comment garantir que les politiques de recherche et d'innovation d'aujourd'hui satisfassent les besoins des chercheurs, des citoyens et des décideurs de demain? Comment faire de l'Europe un lieu attirant les talents scientifiques et innovants du monde entier? Quel est le rôle du programme-cadre dans la promotion de la recherche et de l'innovation dans les politiques européennes? Comment financer la meilleure recherche dans les domaines émergents et à croissance rapide pour aider à améliorer la compétitivité européenne concernant l'innovation technologique? Dans le cadre de l'évaluation à mi-parcours du programme-cadre Horizon 2020, la session s'appuiera sur les leçons passées pour déterminer les conditions de travail nécessaires pour la prochaine période du programme. Elle émettra des suggestions et des propositions pour le prochain programme-cadre, notamment concernant la synergie avec les Fonds structurels et les stratégies nationales.

15h15-15h25

Démonstration

  • Mme Nicole Grobert, professeure en nanomatériaux, University of Oxford

15h25-15h35

Présentation

  • M. Dominique Guellec, directeur du département des politiques scientifiques et technologiques (STP), Direction de la Science, de la technologie et de l'innovation (DSTI), OCDE

15h35-16h30

Panel de discussion

  • Mme Gemma Galdon Clavell, Fondatrice et directrice, Eticas Research & Consulting
  • Mme Ciara Judge, co-fondatrice et co-directrice, Germinaid Innovations, lauréate du Grand prix Google Science Fair 2014
  • M. Martin Kern, directeur par intérim, Institut européen d'innovation et de technologie (EIT)
  • M. Siim Sikkut, Secrétaire général adjoint aux communications et systèmes d'information de l'État, ministère estonien de l'économie et des communications

Session plénière IV: L'appel à l'action de Tallinn: prochaines étapes pour la promotion de l'excellence de la recherche européenne

Durant la session finale, la déclaration finale, baptisée «Appel à l'action de Tallinn», sera distribuée aux participants. Elle reprend les principaux messages de la conférence, et souligne le rôle de l'excellence de la recherche dans un monde et une Europe en perpétuelle évolution. Les discussions finales du panel réuniront des représentants de la société civile, des décideurs politiques et des représentants des entreprises, de la science et de l'innovation, ainsi que des autorités locales et régionales; autrement dit, toutes les parties prenantes. La session détaille les étapes nécessaires pour appliquer les messages de l'appel à l'action.

16h30-16h45

Remise de l'Appel à l'action de Tallinn

16h45-17h30

Discussions finales du panel

Intervenants:

  • M. Janusz Bujnicki, membre du groupe de haut niveau des conseillers scientifiques du Mécanisme de conseil scientifique de la Commission européenne
  • M. Stefan Deix (directeur du Conseil européen pour la R&D automoboile -EUCAR) 
  • Mme Marina Huzvarova, vice-présidente de l'Union européenne des associations de journalistes scientifiques (EUSJA)
  • M. Robert-Jan Smits, directeur général pour la recherche et l'innovation, Commission européenne
  • M. Sven Stafström, directeur général, Conseil suédois de la recherche

Lieu

Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel)

Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel), 27a, Põhja pst, Põhja-Tallinna linnaosa, Tallinn, Harju maakond, Estonie

Orateurs

Jean-Pierre Bourguignon

Jean-Pierre Bourguignon

Président du Conseil européen de la recherche

M. Jean-Pierre Bourguignon a exercé la fonction de directeur de l'Institut des hautes études scientifiques (IHÉS) entre 1994 et 2013. Cet institut de recherche international, situé près de Paris (France), a été fondé pour être le pendant européen de l'Institut d'études avancées de Princeton.

Mathématicien de formation, spécialisé dans la géométrie différentielle et les aspects mathématiques de la physique théorique, il a fait toute sa carrière comme chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). De 1986 à 2012, il a occupé le poste de professeur de l'École Polytechnique. Il a présidé la Société mathématique de France de 1990 à 1992 et la Société mathématique européenne de 1995 à 1998. Il a été membre du conseil de l'association EuroScience (2002-2006) et a siégé aux comités du Forum ouvert Euroscience (ESOF) de 2004 à 2013.

Il a reçu le prix Paul Langevin en 1987 et celui du rayonnement français en sciences mathématiques et en physiques de l'Académie des sciences de Paris en 1997. Il est également membre étranger de l'Académie royale des sciences d'Espagne. En 2005, il a été élu membre honoraire de la Société mathématique de Londres et a été secrétaire de la section mathématique d'Academia Europaea. M. Bourguignon s'est vu discerner le titre de docteur honoris causa des universités de Keio (Japon) en 2008 et de Nankai (Chine) en 2011.

Janusz Marek Bujnicki

Janusz Marek Bujnicki

Membre du groupe de haut niveau des conseillers scientifiques du Mécanisme de conseil scientifique de la Commission européenne

M. Janusz Marek Bujnicki est professeur de biologie et directeur de recherche à l'Institut international de biologie cellulaire et moléculaire (IIMCB) de Varsovie et à l'Université Adam Mickiewicz de Poznań (Pologne). Né à Cracovie en 1975, il est diplômé de la faculté de biologie de l'Université de Varsovie en 1998, a soutenu sa thèse de doctorat en 2001, a obtenu son habilitation en 2005 et le titre de professeur en 2009 puis a été élu à l'Académie des sciences de Pologne en 2016.

Les recherches scientifiques de M. Bujnicki combinent la bioinformatique, la biologie structurelle et la biologie synthétique; ses principales réalisations comprennent le développement et l'application pratique des méthodes computationnelles pour la modélisation des protéines en 3D et des structures d'ARN. Ses publications ont été citées plus de 6 700 fois par d'autres chercheurs. M. Bujnicki a également été actif dans le domaine de la politique scientifique, notamment en tant que membre du comité de politique scientifique - organe consultatif du ministère polonais des sciences et de l'enseignement supérieur et du groupe de haut niveau des conseillers scientifiques du mécanisme de conseil scientifique de la Commission européenne.

Stefan Deix

Stefan Deix

Directeur d'EUCAR, région de Bruxelles-Capitale

M. Stefan Deix est diplômé de physique de l'Université de Vienne. Depuis 2013, il est directeur de la recherche et de l'innovation chez CLEPA et membres des groupes de pilotage ERTRAC et iMobility. Il a préalablement travaillé à l'Institut autrichien de technologie, au département de la mobilité. Il a été nommé coordonnateur des recherches pour l'Autriche, dirigeant de la recherche en sécurité routière et élu président des coordonnateurs de recherche au FLERR (Forum des laboratoires européens de recherche routière). Il a également été membre du groupe de travail pour la sécurité routière d'ERTRAC, du groupe de travail pour la conduite autonome d'iMobility et membre de la task force EARPA.

Ola Erstad

Ola Erstad

Président du Comité consultatif scientique (SAC) de Science Europe

Professeur et directeur du département de l'éducation à l'Université d'Oslo (Norvège). M. Erstad est un chercheur de premier plan à l'échelle internationale axé sur le numérique, mais fortement enraciné dans un contexte social et culturel élargi de l'enseignement au-delà des aspects technologiques. Ses domaines d'expertise pédagogique sont l'apprentissage, les technologies et l'éducation, les enfants et les jeunes dans une société moderne. Il a dirigé plusieurs projets de recherche nationaux et internationaux et est membre de divers réseaux et comités internationaux. Il est vice-président d'Action COST et membre exécutif de diverses revues internationales. Il a été élu en 2016 président du Comité consultatif scientifique de Science Europe.

Mark Ferguson

Mark Ferguson

Directeur général de la Fondation irlandaise des sciences et conseiller scientifique principal du Gouvernement irlandais

M. Mark Ferguson a accédé au poste de directeur général de la Fondation irlandaise des sciences en janvier 2012 et à celui de conseiller scientifique principal du Gouvernement irlandais en octobre 2012. Il a été auparavant professeur des sciences de la vie à l'Université de Manchester (depuis 1984) et cofondateur, PDG et président de Renovo Group plc (1998-2011).

Il s'est vu décerner de nombreux prix de recherche internationaux, notamment le prix scientifique européen Körber en 2002 (conjointement). Il est l'auteur de 327 articles de recherche et parties d'ouvrages, est à l’origine de 60 familles de brevets et a été l'auteur et rédacteur de huit ouvrages. M. Mark est diplômé de l'Université Queen's de Belfast en médecine dentaire (licence avec mention très bien), en anatomie et embryologie (licence avec mention très bien, PhD) et en sciences médicales (doctorat) et titulaire d'une bourse du Collège royal des chirurgiens en Irlande (FFD) et à Edinbourg (FDS) et membre fondateur de l'Académie des sciences médicales du Royaume-Uni (FMedSci). Il est membre ou boursier de plusieurs sociétés savantes et a reçu de la Reine les insignes de Chevalier de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE) en 1999 pour services rendus à la santé aux sciences de la vie.

Gemma Galdon-Clavell

Gemma Galdon-Clavell

Fondatrice et directrice d'Eticas Research & Consulting

Mme Gemma Galdon-Clavell est analyste politique travaillant sur l'impact social, éthique et juridique des technologies à forte concentration de données. Elle est fondatrice et directrice d'Eticas Research & Consulting, un organisme employant actuellement plus de 50 spécialistes en sciences sociales et en informatique et experts en TI; elle a conclu des contrats de recherche et obtenu des subventions notamment de la Commission européenne (FP7 et programmes H2020), de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne et des Fondations «Open society». Mme Galdon-Clavell a été directrice de recherche dans le cadre de plusieurs projets de grande envergure. Elle est experte scientifique et éthique à la Direction générale pour la recherche et l'innovation de la Commission européenne et siège au bureau exécutif de Privacy International and Data & Ethics.

Ses travaux portent sur la construction d'une architecture des données sociaux-techniques qui prend en compte les préoccupations d'ordre juridique, social et éthique dans sa réalisation, sa production et sa mise en œuvre. Analyste politique de formation, Mme Galdon-Clavell a travaillé sur des projets relatifs à la surveillance, aux droits de l'homme et aux valeurs, de même que sur l'impact sociétal des technologies, les villes intelligentes, le respect de la vie privée, la politique en matière de sécurité, la résilience et le maintien de l'ordre. Ses publications académiques récentes abordent les problématiques liées à la prolifération des technologies à forte concentration de données dans l'environnement urbain, la politique urbaine en matière de sécurité et la sécurité collective, la sécurité et les grands événements, en plus des rapports entre le respect de la vie privée, l'éthique, les technologies et les villes intelligentes.

Nicole Grobert

Nicole Grobert

Professeure en nanomatériaux à l'Université d'Oxford

Mme Nicole Grobert est professeure en nanomatériaux et titulaire de la bourse «Royal Society Industry» du département des matériaux de l’Université d'Oxford et Ingénierie avancée Williams, boursière du Collège Corpus Christi d'Oxford et professeure invitée du Centre de recherche en bio-nano-technologies de l'Université de Toyo (Japon). Ses travaux portent sur la synthèse, le traitement, la mise à l'échelle et la caractérisation des nouveaux carbones et des nanomatières sans carbone, notamment les nanoparticules, les nanotubes, les nano-rods et les nanomatières en 2D. Elle a pu développer, grâce à une collaboration étroite avec des industries internationales de premier plan, des nanostructures hiérarchisées multifonctionnelles destinées à être mises en application dans les domaines de la santé et être utilisées dans des applications énergétiques et structurelles.
Outre le fait qu'elle bénéficie de quatre bourses du CER et de plusieurs bourses de la Commission européenne, Mme Nicole Grobert a été la première à être titulaire des trois bourses de recherche de la Royal Society et siège dans un grand nombre de comités consultatifs de haut niveau, notamment la Table ronde n°10 du gouvernement britannique sur les matériaux avancés, le comité du Forum économique mondial concernant le programme des pionniers des technologies du futur, le comité ministériel de nanotechnologie, DEFRA, et divers panels de la Commission européenne et de la Royal Society. Par ailleurs, Mme Grobert est membre fondatrice de l'Académie européenne de la jeunesse (Young Academy of Europe) - une initiative paneuropéenne de brillants jeunes scientifiques pour la création de réseaux, les échanges scientifiques, le développement de politiques scientifiques visant à permettre à la jeune génération d'apporter ses contributions et ses conseils en la matière - une nécessité vitale pour concevoir une politique scientifique de dimension européenne destinée à faire prospérer la science en Europe auprès des générations futures.

Dominique Guellec

Dominique Guellec

Directeur du département des politiques scientifiques et technologiques (STP) à la Direction de la Science, de la technologie et de l'innovation (OCDE)

Le département des politiques scientifiques et technologiques de l'OCDE comprend, notamment, les politiques d'innovation, les politiques scientifiques, les questions touchant à la biotechnologie et à la nanotechnologie, les études nationales sur l'innovation, l'innovation au service du développement, les sciences, les perspectives en matière de technologie et d'innovation, la plate-forme sur la politique d'innovation et le forum de l'espace.

M. Dominique Guellec a rejoint l'OCDE en 1995 et a travaillé sur les statistiques et l'analyse économique quantitative de la science, de l'innovation et de la croissance. En 2004-2005, il a occupé le poste d'économiste en chef à l'Office européen des brevets (Munich). Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur le thème des brevets, de l'innovation et de la croissance économique. Parmi ses (co-)publications rédigées en anglais: The Economics of the European Patent System (Oxford University Press, 2007); From R&D to Productivity Growth: the Sources of Knowledge Spillovers and their Interaction (Oxford Review of Economics and Statistics, 2004).
De nationalité française, M. Guellec est diplômé de l'École nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE, Paris).

Marina Huzvarova

Marina Huzvarova

Vice-présidente de l'Union européenne des associations de journalistes scientifiques (EUSJA)

Mme Marina Huzvarova a fait des études de journalisme à l'Université Charles de Prague et a débuté sa carrière à la Radio tchécoslovaque, à Prague. Après la révolution de velours, elle a commencé à collaborer étroitement avec le magazine «Czech Dialogue», qui traite principalement des Tchèques vivant à l'étranger – dont des dizaines de scientifiques font partie. Elle travaille comme journaliste scientifique depuis 2000 et comme rédactrice en chef du Bulletin de l'Académie tchèque des sciences (magazine en version papier et version web) depuis 15 ans. Elle a reçu le prix du Club international tchèque pour avoir diffusé la renommée des sciences tchèques et pour avoir accru sa notoriété.

Elle a participé à la rédaction de plusieurs ouvrages, dont notamment: Stars of the Scientific Sky (2013), Say it… on Paper (2012), The Villa Lanna in Prague (2014) et Homines Scientiarum (2015). Elle travaille actuellement comme journaliste scientifique indépendante.

Ciara Judge

Ciara Judge

Co-fondatrice et co-directrice de Germinaid Innovations, lauréate du Grand prix Google Science Fair 2014

Mme Ciara Judge est une scientifique et entrepreneuse de 19 ans vivant à Kinsale (Irlande). Par le passé, elle a remporté le prix de l'exposition «BT Young Scientist & Technology Exhibition», le concours européen des jeunes scientifiques et celui de la foire internationale «Google Science Fair» avec deux coéquipiers pour leur recherche scientifique dans le secteur agricole. En 2014, le TIME Magazine l'a désignée comme étant l'une des 25 adolescentes les plus influentes dans le monde. Elle est actuellement l'adolescente chef de file mondiale avec la Fondation «We Are Family». Elle est la cofondatrice de deux startup, Germinaid Innovations et PurchaseMate, et siège au comité de direction de l'organisme des Nations-Unies YouthCorp. Mme Judge est co-rédactrice de la Déclaration de Bratislava sur les jeunes chercheurs, adoptée lors de la présidence slovaque du Conseil de l'UE. En novembre 2016, la Jeune chambre internationale l’a désignée comme étant l'une des dix jeunes personnes les plus brillantes au monde.

Martin Kern

Martin Kern

Directeur par intérim de l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT)

M. Martin Kern est directeur par intérim et chef de l'exploitation de l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT) depuis le 1er août 2014. Avant de rejoindre l'EIT et après un court passage, en début de carrière, à la commission économique pour l'Europe des Nations unies, il a travaillé pendant 15 ans à la Commission européenne où il a assumé plusieurs fonctions, essentiellement dans le domaine de la politique d'élargissement. Dans le cadre de son travail pour l'Union européenne, il a occupé divers postes, dont le dernier en tant que responsable des opérations à la délégation de l'UE en Serbie, où il coordonnait la programmation et la mise en œuvre des fonds de l'Union européenne visant à rapprocher la Serbie d'une adhésion à l'UE. Auparavant, il a travaillé comme coordinateur national de l'aide financière pour l'équipe turque à la DG élargissement. Il a commencé sa carrière européenne en Lituanie et en Estonie, en travaillant auprès des délégations de l'Union européenne et en aidant ces deux pays à rejoindre l'Union.

Carlos Moedas

Carlos Moedas

Commissaire européen pour la recherche, la science et l'innovation

Carlos Moedas est né à Beja, Portugal, en 1970. Diplômé en génie civil de l'Instituto Superior Técnico (IST) en 1993, il a effectué une année complémentaire à l'École nationale des ponts et chaussées de Paris. Il a travaillé en France pour le groupe Suez-Lyonnaise des eaux jusqu'à 1998; il a ensuite obtenu un MBA de la Harvard Business School (États-Unis) en 2000, avant de retourner en Europe pour travailler dans le département de fusion-acquisition de Goldman Sachs à Londres. Il est revenu au Portugal en 2004 en tant que directeur exécutif d'Aguirre Newman et membre du Conseil exécutif d'Aguirre Newman en Espagne. En 2008, il a créé son fonds d'investissement, Crimson Investment Management.
En 2011, il a été élu au parlement portugais et appelé au gouvernement en tant que secrétaire d'État auprès du Premier ministre, en charge du programme d'ajustement portugais. En 2014, il a rejoint la Commission européenne, en tant que commissaire pour la recherche, la science et l'innovation.

Birgitte Nauntofte

Birgitte Nauntofte

Directrice de la fondation Novo Nordisk

Mme Birgitte Nauntofte dirige la fondation Novo Nordisk depuis 2009. Elle est diplômée en dentisterie, master (1982) et doctorat (1985 ), et est docteure ès orthodontie (1993).
En 2000, elle est devenue professeure en physiologie clinique buccale à l'Université de Copenhague (Danemark). Parallèlement, Mme Nauntofte a occupé plusieurs fonctions de recherche, au Danemark et à l'international. Elle a entre autre occupé des fonctions dirigeantes dans des universités et des conseils de recherche. Elle est aujourd'hui membre du Comité danois pour la bonne gestion des fondations.

Valeria Nicolosi

Valeria Nicolosi

Professeure en nanomatériaux et microscopie avancée, Trinity College, Dublin

Mme Nicolosi est diplômée de l'Université de Catania (licence de chimie, Italie, 2001) et du Trinity College de Dublin (physique, Irlande, 2006). En 2008, elle a reçu une bourse de l'EPSRC et du RAEng pour aller à l'Université d'Oxford. En 2012, elle est revenue au Trinity College de Dublin en tant qu'enseignante-chercheure. Elle enseigne actuellement les nanomatériaux et la microscopie avancée au Trinity College de Dublin et est PI au Centre SFI AMBER.
Elle a publié plus de 150 articles importants et remporté de nombreux prix, comme: le prix RDS/Intel 2012 pour les nanosciences, le prix 2013 Jeune scientifique du World Economic Forum, le prix 2013 WMB Woman in Technology, le prix SFI 2014 Jeune chercheur du président irlandais, le prix SFI 2016 Early Stage Reseracher et le prix 2017 TCD ERC.
Mme Nicolosi a reçu 6 prix du Conseil européen de la recherche, dont une bourse de 1,5 millions d'euros en 2011, trois bourses majeures pour des principes de projets de rapprochement des résultats de la recherche et des marchés, ainsi qu'une bourse de consolidation de 2,5 millions d'euros en 2016. Au total, ces cinq dernières années, ses projets ont été financés à hauteur de plus de 12 millions d'euros.

Siim Sikkut

Siim Sikkut

Secrétaire général adjoint aux communications et systèmes d'information de l'État, ministère estonien de l'économie et des communications

M. Siim Sikkut est directeur des systèmes d'information du gouvernement estonien, également secrétaire général adjoint aux communications et systèmes d'information au ministère de l'économie et des communications. Sa fonction est de définir des stratégies et des politiques, de lancer et diriger des initiatives stratégiques visant à développer en Estonie l'administration en ligne et la société numérique. M. Siim est un des fondateurs du programme de pointe de l'Estonie sur l'e-résidence.
Il était auparavant conseiller en politique numérique auprès de la Chancellerie d'État estonienne, chargé de la coordination de la conception et de la mise en place des politiques numériques dans le gouvernement. Il a également été conseiller de trois Premier ministres pour les questions numériques. Il a auparavant travaillé au Fonds de développement estonien, un fonds de capital-risque public et think tank, ainsi qu'au ministère des finances, dans le secteur de la planification stratégique nationale et de la gestion financière publique.
M. Siim Sikkut a un bachelor en relations publiques et internationales de l'Université de Princeton (États-Unis, 2005). Il est également diplômé en gestion internationale de l'Université de Londres.

Robert-Jan Smits

Robert-Jan Smits

Directeur général pour la recherche et l'innovation, Commission européenne

M. Robert-Jan Smits est directeur général pour la recherche et l'innovation auprès de la Commission européenne depuis 2010. Il est responsable de la conception et de l'application des politiques et programmes de l'Union européenne concernant la recherche et l'innovation (dotés d'un budget annuel moyen d'environ 8 milliards d'euros). Il est diplômé de l'Université d'Utrecht (Pays-Bas), de l'Institut universitaire de hautes études internationales et du développement (Suisse) et de la Fletcher School of Law and Diplomacy (États-Unis).

Luc Soete

Luc Soete

Professeur à l'Université de Maastricht

M. Luc Soete est professeur émérite de relations économiques internationales à l'Université de Maastricht (Pays-Bas). Il a été Rector Magnificus de cette même université de 2012 au 1er septembre 2016. Il a auparavant dirigé l'institut de recherche et de formation de l'Université des Nations Unies, UNU-MERIT, situé à Maastricht. Il a également été doyen de la Maastricht Graduate School of Governance (MGSoG) à l'Université de Maastricht.
M. Luc Soete est diplômé en économie de l'Université de Gand (Belgique). Il est diplômé en économie de l'Université de Sussex, où il a été enseignant chercheur associé principal au département de sciences politiques dans les années 1970 et 1980. De 1984 à 1985, il a été professeur invité au département d'économie de l'Université de Stanford (États-Unis). Il a rejoint en 1986 la nouvellement créée Faculté d'économie et d'administration des affaires (aujourd'hui School of Business and Economics) de l'Université de Maastricht en tant que professeur de relations économiques internationales. En 1988, il a fondé l'institut de recherche MERIT (Maastricht Economic Research institute on Innovation and Technology), qui s'est associé en 2005 avec l'UNU-INTECH pour devenir l'UNU-MERIT. En 2010, il est devenu directeur et doyen de la Graduate School of Governance de l'Université de Maastricht.
Ces 30 dernières années, M. Soete a contribué en tant qu'auteur, rédacteur, co-auteur ou co-rédacteur à 11 ouvrages, 50 articles référencés et plus de 100 chapites dans des ouvrages. En 2002, il a reçu le prix MSM Honorary Fellow, la médaille Commandeur in de Kroonorde belge en 2007, un doctorat honoris causa de son Alma Mater, l'Université de Gand, en 2010, un de l'Université de LIège en 2013 et un de l'Université du Sussex en 2016. Il est associé de l'Académie royale néerlandaise des arts et des sciences (KNAW) et membre du Conseil de supervision de l'Université technologique de Delft. Il a dirigé le groupe RISE (recherche, innovation, science, expertise) pour le Commissaire Carlos Moedas.

Sven Stafström

Sven Stafström

Directeur général du Conseil suédois de la recherche

Sven Stafström est diplômé (doctorat) en physique théorique de l'Université de Linköping (Suède). En 2000, il est devenu professeur en physique computationnelle dans cette même université.
M. Sven Stafström a été doyen par intérim de l'Institut technologique de Linköping, directeur du Centre national de superordinateur (NSC) et directeur du Département de sciences et technologies de l'Université de Linköping. En 2010, il est devenu secrétaire général du Conseil suédois de la recherche pour les sciences de la nature et l'ingénierie, et en est devenu directeur général par intérim en décembre 2014.

Günter Stock

Günter Stock

Président de All European Academies (ALLEA)

M. Günter Stock est président d'ALLEA depuis 2012, réélu en 2015 pour un mandat courant jusqu'en 2018. En 2016, il est devenu directeur du consortium des réseaux académiques Science Advice for Policy by European Academies (SAPEA), qui soutient le mécanisme de conseil scientifique (SAM) de la Commission européenne. Physiologue de formation, M. Stock a occupé plusieurs positions académiques et a notamment été responsable de R&D pour l'entreprise pharmaceutique Schering AG, en Allemagne. De 2006 à 2015, il a présidé l'Académie de sciences et d'humanités de Berlin-Brandebourg. De 2008 à 2015, il a également présidé l?Union des académies de sciences et d'humanités allemandes. En tant que scientifique et gestionnaire, M. Stock a écrit, corrigé et participé à de nombreuses publications scientifiques, au total plus de 370 articles scientifiques ou de stratégie scientifique; il a également été impliqué dans la rédaction de plusieurs brevets médicaux.

Vladimir Šucha

Vladimir Šucha

Directeur général, Centre commun de recherche (JRC)

M. Vladimir Šucha est directeur général, du Centre commun de recherche (JRC) de la Commission européenne pour les services scientifiques internes. Il en a été vice-directeur général de 2012 à 2013. Il a auparavant été directeur à la culture et aux médias à la Direction générale de l'éducation et de la culture de la Commission européenne. Avant de rejoindre la Commission européenne, il a occupé plusieurs positions dans le secteur des affaires européennes et internationales. De 2005 à 2006, il a dirigé l'Agence slovaque de recherche et de développement, un organe national chargé du financement de la recherche. Il a été conseiller principal pour les questions européennes au ministère slovaque de l'éducation (2004-2005) et a travaillé à la représentation slovaque auprès de l'Union européenne à Bruxelles en tant que conseiller pour les questions de recherche, d'éducation et de culture (2000-2004). Parallèlement, il a mené une longue carrière académique et scientifique en tant que professeur ordinaire en Slovaquie et que professeur ou scientifique honoraire dans diverses institutions de plusieurs pays. Il a publié plus d'une centaine d'articles scientifiques dans des revues à comité de lecture.

Pim Tuyls

Pim Tuyls

PDG de Intrinsic ID

M. Pim Tuyls est PDG de Intrinsic ID. Il a amorcé les travaux sur les fonctions physiques impossibles à cloner, qui forment le socle de la technologie d'empreinte digitale siliconée de Intrinsic ID. Le travail original sur ces fonctions a été mené au Philips Research, où M Tuyls était scientifique principal et gérait le cluster cryptographique. Il a fondé Intrinsic ID en 2008, et mené son développement technologique. Il dirige l'entreprise depuis 2010. En 2012, il a organisé une levée de fonds pour s'adapter au marché de la sécurité mobile et de l'internet des objets, en pleine croissance. En 2015, il a transféré la société des Pays-Bas vers la Silicone Valley. Il est diplômé en physique mathématique (doctorat) de l'Université de Louvain, a déposé plus de 50 brevets, et est généralement reconnu pour son travail concernant les fonctions physiques impossibles à cloner et la sécurité des applications embarquées.

Médias

Liens

Fichiers

Contacts

Kristin Kraav

Kristin Kraav

Agence estonienne de la recherche

+372 5013482 kristin.kraav@etag.ee

Dernière mise à jour le 20/10/2017 13:15