Lieu des réunions de la présidence: le Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel)

Les réunions de la présidence estonienne du Conseil de l'Union européenne ont principalement lieu au Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel), qui est un centre culturel et créatif multifonctions situé à proximité de la mer, au centre de Tallinn.

Le bâtiment, soigneusement rénové(en anglais), témoigne d'une histoire fascinante. Il est également devenu un endroit populaire pour des événements culturels, des festivals, des concerts et des expositions, hébergeant également des entreprises de création.  La physionomie du Pôle culturel se fond dans son environnement – l'agréable jardin du Pôle culturel est parfait pour la tenue de manifestations, ou simplement pour profiter de l'été, tandis que le Musée estonien d’art contemporain (en anglais) (EKKM), le Centre de découverte des énergies (en anglais) et le Linnahall, qui abrite une salle de concert de l’époque soviétique et des installations sportives en voie de réhabilitation, offrent un espace de convivialité. 

Le Pôle culturel de Tallinn est situé dans l'ancien bâtiment de la centrale électrique de la ville de Tallinn, mise en fonctionnement en 1913 et arrêtée en 1979. La création de la centrale électrique est probablement ce qui a permis à la majorité de la population estonienne de bénéficier de l’électricité. L'immeuble en pierre calcaire qui abrite aujourd’hui le Pôle culturel de Tallinn était la salle des chaudières de la centrale électrique, dont la réalisation remonte à 1934. 

Kultuurikatel
Kultuurikatel. Photo: Kaupo Kalda

La cheminée de brique, construite en 1948, était la plus haute des États baltes, avec une hauteur de 102,5 mètres

L'impressionnante salle des chaudières a un plafond de 16 mètres de haut et renferme d’immenses chaudières construites en 1948 et 1949. Elles ont été conçues et fabriquées en Estonie et ont été adaptées pour l’utilisation du schiste bitumineux local. Le schiste bitumineux a également eu un impact durable sur le paysage autour du Pôle culturel. Étant donné qu’il n’y avait nulle part pour entreposer les cendres provenant de la combustion du schiste bitumineux, celles-ci étaient jetées à la mer, ce qui faisait avancer le littoral. Le Linnahall se trouve aujourd’hui à l’endroit où les cendres étaient déversées.

La cheminée de la centrale électrique a également dû être rehaussée pour éviter que les épaisses fumées noires ne recouvrent la ville. La cheminée en brique a été érigée en 1948. Culminant à 102,5 mètres, elle était, à cette époque, la plus haute des États baltes.

Stalker (1979)
Stalker (1979)

La centrale électrique a arrêté sa production le 2 février 1979 mais les chaudières sont restées en activité jusqu’aux débuts des années 90.

Le détail le plus pittoresque dans l’histoire du Pôle culturel est lié à la culture et, plus spécifiquement, au film «Stalker» du célèbre metteur en scène russe, Andrei Tarkovsky, aujourd'hui un classique du cinéma de science-fiction, qui a été tourné à cet endroit en 1977.  La scène culte où les protagonistes entre dans la Zone a été filmée exactement à l’entrée du Pôle culturel. Les lettres UN – abréviation de «United Nations» - ont été peintes sur la cheminée pendant le tournage du film et sont encore visibles aujourd'hui.

 

Le concept derrière le design de l'environnement de travail

par Urmo Vaikla, Tüüne-Kristin Vaikla / Vaikla Studio et Mikk Meelak / Platvorm

L'espace évoque la combinaison des effets opposés de la robotisation, des processus démocratiques, du réchauffement climatique et d'autres facteurs. Lors de la création d'un environnement de travail, il est important de trouver un rythme et un équilibre dynamiques pour que l'espace interne favorise un flux de travail efficace. 

 

Idée et espace: installations et solutions interactives

Interior view of the Tallinn Creative Hub (Kultuurikatel)
Galerie des délégués: le design intérieur rappelle les meubles
estoniens historiques et contemporains (photo: Aron Urb/EU2017EE)

L'atmosphère industrielle typique du Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel) est rehaussée par un niveau numérique, la visualisation des dynamiques de la nature, comme le mouvement de l'air ou de l'eau. La vitesse du vent (mesurée sur Hiiumaa) et la hauteur des vagues (dans la baie de Tallinn) activent l'écran mural numérique (salle des chaudières), le textile illuminé (centrale énergétique) et les plafonds cinétiques de hall d'entrée principal (salle des machines) via des impulsions numériques. Ces installations sont activées par des données similaires, exprimant les caractéristiques de chaque objet: les écrans montrent l'hyper-abstraction, le textile numérique fait jouer la lumière et le plafond cinétique s'active en tant qu'objet spatial numérique.

Interior view of the Tallinn Creative Hub (Kultuurikatel)
L'avenue: le design intérieur complémente l'atmosphère industrielle en rappelant
le numérique et la nature (photo: Aron Urb/EU2017EE)

L'adaptation de ce bâtiment historique en espace de travail contemporain mettant en avant l'esprit de startup fait ressortir les caractéristiques spatiales et historiques de l'architecture. Cela a pu se faire grâce aux solutions modernes inspirées par les forêts vierges et les champs de colza immaculés d'Estonie. Le design estonien innovant a une place dans la création de cet espace fonctionnel: il fournit un aperçu de l'histoire des meubles estoniens, des chaises traditionnelles de Saaremaa aux sièges innovants en contre-plaqué plié de Luther en passant par les meubles, éclairages et autres éléments de décor contemporains.  

 

Ces divers éléments et surfaces interactives font du Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel) un tout conceptuel qui offre aux personnalités politiques et internationales l'opportunité de se connecter à la nature estonienne et montre une identité unique tout en adaptant l'espace pour en faire un lieu de réunion synergique.

Interior view of the meeting room at the Tallinn Creative Hub (Kultuurikatel)
La conception de la grande salle de réunion est inspirée des forêts vierges et des champs de colza immaculés de l'Estonie (Photo: Aron Urb/EU2017EE)

The Flow

L'installation numérique The Flow combine deux des forces de l'Estonie: la capacité numérique et la nature sauvage. Dans la nature, rien n'est numérique; dans le monde numérique, rien n'est naturel. The Flow réunit les deux dans une seule installation artistique. Un exploit rendu possible par l'ère du numérique. 

Interior view of the Tallinn Creative Hub (Kultuurikatel)
The Flow matérialise les mouvements du vent et des personnes
en temps réel (photo: Aron Urb/EU2017EE)

Le vent qui souffle sur les terres de l'île de Hiiuma apparaît en temps réel sur l'écran de Tallinn. On peut y voir et y ressentir le mouvement du vent, les changements de rythme, de motifs, et sentir sa force. Mais dès qu'on bouge, dès qu'une main se lève, l'installation révèle la possibilité pour l'homme d'interagir avec la nature. Les rythmes et les motifs du vent changeront; la volonté et le pouvoir de l'humanité se mêleront aux forces de la nature. -->

Directeur créatif: Mikk Meelak; designer: Raul Kalvo; programmeurs: Marti Kaljuve, Mikk Pärast; producteur technique: Andreas Wagner; conception graphique: Agnes Ratas.

 

 

Plus d'images du Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel) sur la page «Photos» et sur le compte Flickr de la présidence. 

Lieu

Tallinn Creative Hub (Kultuurikatel)

Põhja puiestee 27a, Tallinn 10415, Estonia