Selon le ministre des affaires étrangères M. Sven Mikser, la propagande ne doit pas se dissimuler derrière la liberté des médias

  • Communiqués de presse
  • 13/09/2017 15:51

#eu2017ee

Le ministère des affaires étrangères, M. Sven Mikse à la conférence du Partenariat oriental sur les médias à Kiev
À la conférence du Partenariat oriental sur les médias à Kiev, le ministère des affaires étrangères, M. Sven Mikser a considéré que la formation des médias et l'attitude critique à l'égard des sources d'information ont une importance croissante, étant donné que la propagande et la désinformation ne sont pas prêtes de disparaître (photo: ministère des affaires étrangères)

Lors de la conférence du Partenariat oriental sur les médias qui s'est tenue à Kiev, le ministre des affaires étrangères, M. Sven Mikser, a affirmé que la liberté des médias est l'un des socles de la démocratie et a mis l'accent sur l'importance de la formation des médias et de l'attitude critique à l'égard des sources d'information dans un environnement de surinformation.

«L'Estonie est classée à la 12e place dans le monde pour la liberté de la presse, la liberté des médias et leur diversité sont un des socles de notre société. Tout le monde doit avoir accès à l'information, en même temps, la propagande ne doit pas se dissimuler derrière la liberté des médias», a fait remarquer M. Mikser. «Le fait de pouvoir obtenir des informations en provenance d'un très grand nombre de sources, implique aussi la responsabilité de distinguer le vrai du faux, de discerner entre une opinion et un fait. Nous devons apprendre et nous adapter à cet environnement de surinformation. Tout ce qui est présenté comme des informations peut ne pas l'être», a-t-il dit.

Selon M. Mikser, la propagande et la désinformation ne sont pas prêtes de disparaître, par conséquent, nous devons les combattre de façon systématique et constante. «La formation des médias et l'attitude critique à l'égard des sources d'information ont une importance croissante. Même l'État le plus puissant risque de ne plus fonctionner s'il se met à faire la chasse à tous les mensonges et à les contredire. La clé de la solution se trouve dans le fait d'avoir une société médiatique diversifiée et des consommateurs de médias qui soient informés», a-t-il ajouté.

À propos des pays du Partenariat oriental, le ministre des affaires étrangères a indiqué que l'Estonie a pour objectif d'échanger l’expérience qui est la sienne pour faire progresser la liberté des médias. «Il est de notre intérêt à tous que, dans les pays du Partenariat oriental, la presse agisse de manière libre et professionnelle et nous souhaitons également y apporter notre contribution, », a souligné M. Mikser. «Plusieurs projets tendant à promouvoir le développement des médias, ont été menés par l'intermédiaire du centre estonien du Partenariat oriental, et nous les poursuivrons aussi à l'avenir», a-t-il insisté.

La conférence sur les médias est un des quatre événements connexes au Sommet sur le Partenariat oriental qui auront lieu pendant la présidence estonienne.

Plus d'informations concernant la conférence (en anglais).

Contacts

Sandra Kamilova

Ministère des affaires étrangères / Porte-parole

+372 56675362 +372 6377629 sandra.kamilova@mfa.ee