Les ministres européens chargés des télécommunications sont parvenus à un accord sur la feuille de route de la 5G

  • Communiqués de presse
  • 04/12/2017 16:59

Conseil Transports, télécommunications et énergie (TTE)

#eu2017ee

Urve Palo
La ministre de l'entrepreneuriat et des technologies de l'information, Mme Urve Palo, a indiqué que l'objectif est d'arriver à ce que les grandes villes et les principales voies de transports de tous les États membres de l'UE disposent d'une connectivité 5G, d'ici à 2025 (photo: Union européenne)

Les ministres européens chargés des télécommunications ont convenu d'une feuille de route commune pour le développement des réseaux 5G. Celle-ci constitue une communauté de vue sur l'harmonisation des fréquences 5G et de l'attribution de celles-ci aux opérateurs de télécommunications. Les réseaux 5G permettront aux individus et aux appareils de communiquer plus rapidement et avec plus de données.

«Au début de la présidence estonienne, en juillet, nous avons signé la Déclaration 5G avec tous les ministres européens des télécommunications. Elle pose les bases du développement des réseaux 5G et de la création de la sécurité des investissements pour les sociétés en Europe. Aujourd'hui, nous sommes passés à une nouvelle étape importante. Afin d'atteindre les objectifs aux niveaux national et européen, nous nous sommes mis d'accord sur un plan d'action détaillé», a dit Mme Urve Palo, la ministre estonienne de l'entrepreneuriat et des technologies de l'information.

«La feuille de route de la 5G (en anglais) fixe les principales activités à mener et le calendrier de leur mise en œuvre. Avec la feuille de route, nous avons convenu d'un plan pour harmoniser l'utilisation technique et les finalités des fréquences 5G et l'attribution de ces dernières aux opérateurs de télécommunications. Ce n'est un secret pour personne que l'Europe numérique est une priorité pour la présidence estonienne; toutefois, une société numérique ne peut se faire sans réseaux 5G», a commenté Mme Palo. «D'ici à 2025, nous voulons faire en sorte que les grandes villes et les principales voies de transports de tous les États membres de l'UE disposent d'une connectivité 5G. Les citoyens ont besoin de ces réseaux 5G, mais aussi les appareils qui nécessitent un accès internet fiable et à haut débit, pour traiter un volume toujours croissant de données», a expliqué la ministre.

Le réseau mobile de la 5e génération, ou 5G, est une technologie dont nous avons besoin dans un proche avenir et qui contribue au passage au numérique dans le monde. La 5G est essentielle pour assurer, à l'avenir, les communications avec des milliards d'appareils en ligne ayant besoin d'être connectés à tout moment et en tout lieu. La technologie 5G permet d'offrir aux utilisateurs un plus grand volume de données et la garantie d'une connexion de qualité.

En outre, Mme Palo a informé ses homologues des progrès réalisés en ce qui concerne le Code européen des communications électronique. La ministre a encouragé ses collègues à contribuer et à élaborer rapidement une position du Conseil sur les deux propositions faites par le Parlement européen relatives aux appels à l'intérieur de l'UE et au développement des systèmes nationaux de rappel d'urgence: «Je vous demande à tous de réfléchir sérieusement à ces propositions». Ces deux propositions répondent à de graves préoccupations de nos citoyens.» Le prochain trilogue, prévu pour le mercredi de cette semaine, portera essentiellement sur les dispositions du Code relatives au spectre et à la 5G.

Contacts

Emilie Toomela

Emilie Toomela

Ministère des affaires économiques et de la communication / Porte-parole

press@mkm.ee