Les bus autonomes présenteront les tendances d'avenir pour les technologies

  • Communiqués de presse
  • 29/07/2017 14:47

#smartESTbus #eu2017ee

Bus autonomes
Les bus autonomes présenteront les tendances d'avenir pour les technologies (photo: Aron Urb/EU2017EE)

Le 29 juillet, un projet pilote de bus sans conducteurs sera lancé dans Tallinn entre l'avenue Mere (Mere puiestee) et le Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel), six jours par semaine. Les navettes débuteront dans le cadre de la présidence estonienne du Conseil de l'Union européenne, qui a fait du développement des technologies et de leur impact sur la société une question prioritaire. Les bus fonctionneront jusqu'à fin août.

«Individus, entreprises et pays ont tout à gagner du développement rapide des technologies en matière de facilitation de la vie quotidienne. Il est essentiel pour l'Estonie et pour l'Europe de comprendre comment tirer parti de ce développement», a déclaré M. Marten Kaevats, conseiller pour l'innovation numérique à l'unité stratégique de la chancellerie d'État estonienne, lors de l'inauguration de la ligne de bus.

«Il y a 15 ans à peine, les smartphones, les signatures électroniques, les voitures électriques ou les caisses en libre service au supermarché semblaient venir tout droit de la science-fiction! L'idée avancée par les gourous de la technologie que les enfants d'aujourd'hui n'auront pas besoin de permis de conduire ne semble plus si irréaliste. Les navettes autonomes de Tallinn donneront à chacun un avant-goût de ce que les avancées technologiques permettent», a ajouté M. Kaevats.

Les bus sont exploités par Milrem, une entreprise qui conçoit des véhicules chenillés autonomes.

«La technologie permettant de se passer des conducteurs pourrait grandement améliorer le secteur des transports en commun et nous aider à mieux couvrir -et plus efficacement- les zones peu densément peuplées. Les véhicules sans conducteurs améliorent aussi la sécurité routière. Les facteurs humains sont à l'origine de 90% des accidents de la route», a précisé Gert D. Hankewitz, directeur des exports de Milrem, lors de l'inauguration des navettes.

«Cette technologie se développe rapidement, ce qui nous permet d'opérer cette ligne de navettes dans Tallinn dans le cadre d'un projet-pilote. Pour les fabricants des bus, pour nous en tant qu'opérateurs et pour tous les passagers, c'est un apprentissage. Il faudra bien sûr tester, développer et modifier les programmes et les véhicules eux-mêmes, et c'est pourquoi nous demandons l'indulgence du public lorsque nous modifions les horaires pour améliorer l'expérience utilisateur», a expliqué M. Hankewitz. «Si, un jour, vous ne voyez qu'un seul bus, ce n'est pas qu'il y a un problème. Nous cherchons simplement à rendre les navettes plus efficaces.»

«Aujourd'hui, la cybersécurité des véhicules est de plus en plus importante; les logiciels embarqués peuvent être détournés pour prendre le contrôle du véhicule. Notre rôle est de garantir que rien de tout cela n'arrivera pour les navettes autonomes», a souligné M. Martin Ruubel, de Guardtime, à propos de la cybersécurité des véhicules.

Self-driving bus line opening in Tallinn

Les navettes ont été acheminées de France par l'entreprise DSV (en anglais). Elles seront exploitées par Milrem (en anglais), concepteur de véhicules chenillés autonomes, également en charge de la formation des présentateurs et de la maintenance technique des véhicules. L'entreprise Guardtime (en anglais) s'occupe des aspects de cybersécurité. Le projet est cofinancé par Tallink (en anglais) et Microsoft Estonia. Le circuit a été préparé par le Département des transports de Tallinn.

Quelques informations à propos des navettes:

  • Les bus circulent entre l'avenue Mere (Mere puiestee) et le Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel)
  • Les navettes sont gratuites pour tous
  • Chacun est le bienvenu dans les bus jusqu'à fin août
  • Les navettes circulent du lundi au samedi, de 8h30 à 17h30
  • Les navettes circulent par deux, en convoi
  • Chaque bus peut emporter jusqu'à huit passagers et est accessible pour les personnes en fauteuils roulants
  • Un présentateur expliquera le b-a-ba de la technologie de conduite sans conducteur dans chaque bus. Conformément au code de la route, la présence d'un responsable est indispensable
  • Les règles habituelles dans les transports en commun s'appliquent également aux navettes; c'est pourquoi nourritures et boissons ne sont pas autorisées
  • Le projet pilote coûte environ 100 000 EUR, dont les deux-tiers sont couverts par des partenaires privés.

Traffic map