Le Premier ministre estonien, M. Jüri Ratas: «L'économie européenne peut progresser grâce aux technologies numériques, à la science et à une étroite coopération»

  • Communiqués de presse
  • 14/11/2017 14:33

#eu2017ee

Jüri Ratas
Lors du séminaire du Forum économique mondial, qui a eu lieu aujourd'hui à Tallinn, le Premier ministre estonien, M. Jüri Ratas, a mis l'accent sur le fait qu'à l'avenir il y aura également un marché unique numérique (photo: Jürgen Randma)

«L'ouverture a toujours été un facteur clé du succès de l'économie estonienne et, grâce à elle, nous avons pu réaliser de nombreuses choses: la libre circulation des biens et des capitaux, ou encore l'adhésion à l'Union européenne et à l'OTAN», a déclaré le Premier ministre, M. Ratas, dans son discours de bienvenue lors du séminaire du Forum économique mondial, intitulé «Connecting Digital Ecosystems in Europe», qui a eu lieu aujourd'hui à Tallinn.

«Un petit État doit avoir des amis et des alliés partout dans le monde, et la participation aux activités du Forum économique mondial offre une excellente occasion pour élargir le cercle des amis de notre pays. Il est donc essentiel pour nous de nous investir dans le travail du Forum», a indiqué M. Ratas dans son allocution.

«Un dicton anglais dit que "sharing is caring" - partager c'est prendre soin. C'est un principe que nous avons également suivi dans la construction de notre État numérique et qui a été la clé de notre succès. Nous avons beaucoup appris des autres au fil des années et maintenant, nous partageons avec plaisir notre expérience.»

Selon le Premier ministre, les dirigeants de l'Union européenne ont affirmé en septembre, lors du Sommet de Tallinn, qu'un marché unique numérique sera mis en place à l'avenir. La liberté de circulation s'étendra non seulement aux biens et aux services mais également aux données et aux services en ligne.

«L'Europe doit être ouverte aux innovations et soutenir une concurrence équitable afin d'encourager le secteur privé à développer des produits innovants et des services modernes. L'économie européenne ne peut progresser que si elle s'appuie sur les technologies numériques, la science et une étroite coopération», a ajouté M. Ratas.