Des milliers d'experts se sont réunis en Estonie pour discuter de l'avenir de l'Europe durant le premier mois de la présidence estonienne

  • Communiqués de presse
  • 03/08/2017 09:26

#eu2017ee #iENVI17 #DigitalSingleMarket #paperless #ev100

Conférence «Marché unique numérique»
La conférence «Marché unique numérique» le 17 juillet au Pôle culturel de Tallinn (Kultuurikatel) (photo: Annika Haas/EU2017EE)

En juillet, la présidence estonienne a fait voyager 4 588 experts en Estonie, où ils ont débattu d'importantes questions européennes durant les réunions ministérielles informelles, les commissions d'experts et les conférences organisées. Durant les réunions, en Estonie et ailleurs en Europe, plusieurs accords ont été passés, sur un large éventail de sujets, allant des actions nécessaires pour résoudre la crise migratoire à l'adoption d'une déclaration conjointe sur le développement des connexions internet ultra-rapides en 5G.

«Selon les États membres, nos priorités sont très pertinentes et appellent à une action immédiate. Les délégations qui ont visité l'Estonie ont été très satisfaites de notre travail; nous avons été complimenté pour nos discussions, l'organisation d'événements ainsi que pour l'expérience dans l'accueil. Mais nous sommes surtout heureux d'avoir pu conclure certains accords durant ce premier mois de notre présidence», a résumé M. Klen Jäärats, Directeur des questions européennes du Secrétariat aux affaires européennes auprès de la Chancellerie d'État.

Depuis le lancement formel de la présidence estonienne le 29 juin 2017, l'Estonie a accueilli 40 réunions de ministres, commissions et d'experts, et 200 autres réunions ont eu lieu à Bruxelles. L'Estonie a également mené de nombreuses discussions sur des questions spécifiques, comme celle de la crise migratoire, et des accords concernant les prochaines étapes ont été pris.

«À la présidence, le rôle principal de l'Estonie sera de mener les diverses parties à trouver un terrain d'entente convenant à toutes les positions et à tous les besoins Mais il est évident qu'aucune présidence ne décide seule; c'est toujours un travail d'équipe. Nous poursuivons plusieurs discussions amorcées par Malte, qui assumait la présidence précédente», a ajouté M. Jäärats.

Les principales activités de la présidence estonienne durant le premier mois, classées par priorités

Pour une économie européenne forte et compétitive, il faut développer un environnement économique qui soutient la croissance fondée sur le savoir et la compétitivité. Concernant cette priorité: 

  • un accord rapide concernant la position sur le budget européen 2018; les négociations avec le Parlement européen continueront en octobre et en novembre;
  • les dirigeants du Japon et de l'Union européenne ont signé un accord commercial améliorant le partenariat économique et le commerce entre l'Union européenne et le Japon; les discussions concernant les documents nécessaires pour son application se poursuivront.

Pour une Europe sûre et protégée, il faut une Union européenne qui agit de manière unie, conserve une politique étrangère unie et garantit la sécurité de ses citoyens tout en promouvant la paix, la prospérité et la stabilité mondiales. Concernant cette priorité:

  • un plan d'action pour la mitigation des effets de la crise migratoire dans le centre de la Méditerranée a été approuvé lors de la réunion informelle des ministres des affaires intérieures à Tallinn;
  • un accord concernant la réglementation sur les normes de qualifications, l'égalité des droits et les responsabilités des réfugiés a été accepté;
  • un accord concernant la directive "Carte bleue" sur les travailleurs hautement qualifiés issus de pays tiers a été accepté. Le but de ce projet d'acte législatif est d'améliorer la compétitivité européenne et d'attirer des travailleurs et transformateurs économiques hautement qualifiés en Europe, en leur offrant, sous certaines conditions, une "carte bleue européenne" servant de permis de séjour et de travail dans toute l'Union européenne.

Pour une Europe numérique et la liberté de circulation des données, l'Europe doit suivre le rythme des avancées technologiques, et suivre les évolutions constantes que cela représente pour les citoyens, les entreprises et les gouvernements. Concernant cette priorité:

  • les ministres des télécommunications des 28 États membres et de la Norvège ont signé une déclaration sur la 5G  qui donnera une impulsion pour le développement de connexions internet ultra rapide, des technologies et de l'internet des objets;
  • une discussion animée a été amorcée avec des experts de la liberté de circulation des données lors de la conférence Marché unique numérique», qui a abord; la question de l'accroissement de la compétitivité de l'Europe grâce à une société numérique efficace;
  • une ligne de navettes autonomes a ouvert à Tallinn, permettant à chacun de vivre de première main cette technologie d'avenir;
  • un programme numérique de la présidence estonienne (en anglais) a été publié et est devenu le texte le plus lu sur le site internet EU2017.ee.

Une Europe ouverte à tous et durable soutient l'égalité des chances pour une éducation de qualité, l'emploi, l'accès aux services et le développement de compétences. Une Europe durable cherche à créer un environnement plus propre. Concernant cette priorité:

  • les ministres de l'environnement ont réaffirmé leurs engagements au sens de l'Accord de Paris;
  • l'Estonie et les deux présidences suivantes, la Bulgarie et l'Autriche, ont signé une déclaration conjointe (PDF, en anglais, 4,87Mo) sur les progrès à faire concernant l'égalité entre les femmes et les hommes dans l'Union européenne au cours des 18 mois à venir.

En savoir plus

  • Programme de la présidence estonienne
  • Programme culturel lancé en même temps que la présidence estonienne pour les célébrations du centenaire de l'Estonie (EV100)

Contacts

Piret Seeman

Piret Seeman

Secrétariat aux affaires européennes auprès de la Chancellerie d'État / Porte-parole

+372 5244244 piret.seeman@riigikantselei.ee